Partagez | 
 

 J'casse des têtes. [EUN-HEE JUNG]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« I'm Eun-Hee Jung »
avatar
Arai

Messages : 42

MessageSujet: J'casse des têtes. [EUN-HEE JUNG]   Mer 18 Avr - 15:53


EUN-HEE JUNG
”Viens ma baby, que je t'éclate ta gueule de top-modèle.”



    SURNOM : Hee ; gogole ; princess.... Soyons fou !

    ÂGE : Dix huit ans.

    GROUPE : Arai. J'brise des têtes.

    ORIGINES : Coréennes.

    AVATAR : Mikki l'ulzzang.

    ORIENTATION SEXUELLE : Homosexuelle et j'le vis bien.

    RANG : Élève, quand je fou pas le bordel.

DESCRIPTION

Ah ça, on peut dire que j'ai une sale caractère, je ne me laisse pas marcher sur les pieds. Le premiers qui dérange mon chemin, costaud ou pas, je le fais dégager à l'aide de mes poings. Ce n'est pas parce que je suis petite et que je parais faible que je le suis. N'est-ce pas drôle, une petite au sourire d'ange qui tabasse des bon homme musclés ? Terrifiant hein ? Je suis agressive avec tout le monde à vrai dire, il m'arrive même d'agresser mes proches parce qu'il y arrive un moment ou je pète considérablement un câble. Alors imaginez quand il s'agit de quelqu'un que je ne connais pas. Je lui explose littéralement la gueule, je cherche pas midi à quatorze heure. Sinon, quand je ne commet pas des semi-meurtre (parce que je n'ai fais d'envoyer des gens à l'hôpital) eh bien, je sors avec ma petite amie, ou mon grand frère. Je fais pas grand chose à vrai dire, j'aime juste être avec les gens que j'aime, quelque soit l'endroit ça me va, je m'adapte ! Si je suis gentil ? À vous de juger, dans tout les cas, je suis vraiment agressive avec les autres, parce qu'ils m'emmerdes tous, c'est très simple.
Une enfoirée. Voilà tout ce que je suis. Une saleté qui est bien décidé à en faire bavé à tout le monde. Pourquoi est-ce que je m'acharne sur les autres ? Tout simplement parce que c'est drôle où que l'on a essayer de se montrer irrespectueux avec ma divine personne. Je ne supporte pas ces personnes hautaines qui se prennes pour ce qu'elles ne sont pas. Comment ça, je suis hautaine ? On en reparlera quand je t'aurais mis à terre, sous-être. Vous l'aurez compris, j'ai le majeur très présent, et les points qui prennent vite des fourmis. Odieuse, sûre de moi, grognon, hautaine, enfin bref.. Je suis la femme parfaite quoi. Je suis pas faite en caramel. Une personne plutôt immature mais qui ne supporte pas l'avouer. Secrètement attiré par les sucreries et les bonnes boissons d'enfant, j'ai tendance à ne pas montrer cela en publique, de peur d'être pris pour une nana du genre chamallow. Les rues, c'est mon domaine et partout où il faut foutre le bordel j'y serais. J'ai la langue facile et il faut voir la vitesse à laquelle je balance toutes sortes d'insulte, ou toutes les fois où je remet quelqu'un à sa place. Pour résumé, quelqu'un qui n'a pas sa langue dans sa poche, les poings facile mais qui, néanmoins est la femme.


HISTOIRE

« Emily.. Hey Emily.. Répond moi.. »
Ça c'est passé un jour d'hiver. Cette Emily, c'était ma princesse, la personne que je protégeais de tout mon coeur. Bien que je savais très bien qu'elle était parfaitement hétérosexuelle. Ses cheveux étaient blonds et ses yeux étaient quand à eux bleu. C'était une étrangeaire, je l'ai connue en maternelle. Lorsqu'elle est arrivée, elle semblait perdue et je me suis approchée. Elle était belle, elle était gentille, je m'étais rapprochée d'elle. Elle me parlait de ses bobos au coeur, de ses premiers amours. De sa petite vie qui n'était pas toute simple. Ses parents étaient divorcés depuis peu et elle avait en plus de cela du mal à s'intégrer à la classe vu qu'elle ne parlait pas encore très bien le Japonais. Moi, je n'avais pas besoin de ça pour comprendre les gens et c'est sûrement pour ça que je me suis approchée d'elle. Cette petite Russe semblait heureuse et je l'étais tout autant de mettre fait une nouvelle amie. Elle m'expliquait comme elle le pouvait ses peines, ce qu'ils se passait dans son pays, ce qu'elle avait vécu, ce qu'elle connaissait de la vie et tout cela.
Sans même me rendre compte de quoi que ce soit j'avais attrapé cette maladie qu'on appelle l'amour. Moi je le vivais plutôt bien cet amour à sens unique puisqu'à l'époque je ne savais pas que les filles pouvaient aimer les filles. Je pensais que nous étions simplement de meilleures amies. C'est au fil du temps que j'ai compris. C'est quand elle est sortie avec des garçons que j'ai compris ce qu'il se passait. Quand je la voyais avec ces types, mon coeur se serrait et je ne trouvais plus moyen de me contrôler. Je devais fuire. Emily la personne qui m'a donnée la joie de vivre et qui me l'a détruite. J'aurais très bien pu vivre cette amour à sens unique si seulement, je n'étais pas jalouse. Mon coeur se serrait à chaque fois, j'avais mal et je ne pouvais rien lui dire de tout ça. On s'est suivie l'une et l'autre jusqu'au collège et nous étions très proches, presque toujours ensemble. On avait cette habitude de se tenir la main, en faite, c'est moi qui avait eu cette idée. Nous portions parfois les mêmes saffaires et chaqu'une avec une boucle d'oreille de l'autre. Une façon de montrer à tout le monde que nous étions une seule et même personne.
Quand je sentais la chaleur de sa main dans la mienne, mon coeur s'emballait à chaque fois. J'aurais pu par exemple prendre l'habitude de la situation, mais mes sentiments n'ont pas changés pour elle, de la maternelle jusqu'au début du collège. Elle avait grandit, elle était maintenant parfaitement capable de voler par ses propres ailes. J'avais élevée cette ange qu'un jour un prince aurait sûrement le droit de prendre sous son bras. Si je l'avais méritée elle ? Sûrement, mais j'étais une fille et je me voyais mal aborder ce genre de sujet étant donnée qu'elle était une mangeuse d'homme. Oui j'en ai soufferts, oui je lui en voulais, mais elle n'y était pour rien. Elle ne le voyait pas et je faisais tout pour que cela ne se voit pas. Entre temps, j'ai essayer de sortir avec plusieurs garçons mais.. Ça n'a jamais bien durer longtemps. C'est à cette époque que j'avais compris que je préférais vraiment les femmes. Je m'en suis voulue parce que mes parents disait que ces gens étaient bizarre.
Un soir, ayant trouvé ce que je pensais être l'amour de nouveau, j'ai appelée Emily et je lui ai fais part de ça, je lui ai avouée que j'aimais les femmes, que les hommes ne m'interessaient pas, que ma vie était faite pour être construite avec les femmes. Elle n'a pas parler pendant un moment. Puis elle prit un air jovial et m'a répondu que ce n'était rien, que c'était quelque chose de naturel après tout. Je souriais, j'étais contente qu'elle soit aussi heureuse que moi à cette idée. La demoiselle ? Elle s'appellait Maya.
Quand je suis arrivée au collège, j'attendais à ma place habituelle, puis je vis qu'elle n'était pas encore arrivée. J'attendais naïvement adosser au grillage et elle est passée dans les bras d'un homme sans même faire attention à moi. Pas un regard, pas un sourire ni rien.. J'avais pris mon sac et avais rejoin les cours mais j'ai alors regardée qu'il y avait inscris des choses vraiment désagréable sur ma table.. Une sorte de marqueur je crois. C'était dur à nettoyer et en plus de cela c'est moi qui avait étée punie car ma table était sale. Les jours qui suivirent furent une horreur. C'est alors que je me suis demander ce que j'avais bien pu faire pour qu'on me déteste. Le soir en rentrant j'en avais parler à ma mère. Elle m'avait regarder bizarrement et m'avait dit de n'en parler à personne. Pourquoi ? Parce que c'était un sujet taboo et que ce genre de chose est "dégueulasse", oui, c'est bien le mot qu'elle avait employée. J'ai crus que j'allais sortir de mes gons, mais je n'ai rien fais, j'ai préférée garder mon carlme. Je n'avais plus personne à qui parler, plus personne à protéger. Je n'avais réellement plus personne. Maya ? Elle m'avait laissé le lendemain n'étant pas sûre de ressentir la même chose pour moi. Pas de chance hein ?
Ce n'était pas la joie particulièrement. Mais tout cela ma fait comprendre que la vie n'était pas toujours un long fleuve tranquille. Je suis alors devenue presque violente, non, complètement violente avec tout le monde. Jusqu'à ce que je rencontre la belle Ae-Sook, à vrai dire on se connaissait depuis longtemps mais n'étions pas vraiment proche, il y avait Ryusuke aussi, et quand nous sommes arrivés tous ensemble au lycée, nous étions complètement inséparable. C'est pourquoi, depuis 4 ans je vis le bonheur, je suis amoureuse, j'ai un grand frère parfais, et je casse des têtes à longueur de journée.
J'aimerais m'attarder un peu plus sur le sujet de la belle Ae-Sook. À vrai dire, quand Maya m'a laissée, c'est d'abord qui m'a ramassée en morceau, il m'a apprit à calmer mes nerfs, bien que ce soit lui le plus nerveux des deux. Il traînait toujours avec cette Ae-Sook que je connaissais depuis déjà très longtemps, mais avec qui je n'étais pas réellement proche à l'époque. Ils étaient tout les deux inséparable, et j'avais parfois l'impression d'être de trop. Heureusement, la petite Coréenne faisait attention à moi, et finalement, tout les trois ont étais heureux et s'entendaient bien. C'étaient les seuls auquel j'avais réussis à m'attacher. On sortait tous ensemble, et finalement, un jour lorsque nous étions dans l'herbe d'un parc avec cette jeune fille, je sentais que j'agissais étrangement, que j'étais plus vraiment la même avec elle... Et j'avais peur, oui, vraiment peur de retomber amoureuse d'une fille attirée par les hommes, parce que ça m'avait trop fait de mal. Je savais même pas si l'un des deux étaient vraiment au courant que j'aimais les filles, puisque pendant ce temps, je n'avais jamais eu personne. Finalement, cet après-midi elle m’appela d'un air assez étrange. Elle me dit d'un air tendre qu'elle m'aimait. C'était certain... Je l'aimais en retour. C'était notre premier baiser. On ne se quitte plus depuis...


DERRIERE L'ECRAN
    NOM/SURNOM ? Pikaaachu ~ J'm'adapte.

    ÂGE : 15 ans.


© Cuicui-chan (Lee Seung Min)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

J'casse des têtes. [EUN-HEE JUNG]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [diorama] Garage hangar casse CITROËN abandonné
» Le Casse tome 2, Le Troisième Jour, Meunier - Guérineau
» Bécasse rôtie
» [1/43°] Casse Automobile des '90
» video helico classe 450! sans casse!!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JIGOKU NO KOUKOU :: AVANT TOUTES CHOSES.. :: Validées :: Arai-